mardi 6 juin 2017

Presse : Une petite lionne de 2 mois, Tina, est allée se faire vacciner chez le vétérinaire, à Gien

La dernière protégée de Rémy Demantes avait rendez-vous à la clinique vétérinaire, où l’on est toujours ravi d’accueillir ces animaux hors normes.

Tina a reçu vendredi le même vaccin qu’un chaton du même âge. Et comme les autres patients de la clinique, elle a eu droit à une pesée : 10 kg à 2 mois.? © Photo Gaëlle Carré-Vasseur
Elle a tout juste 2 mois et pèse déjà 10 kg. Adulte, Tina, une petite lionne confiée à l'âge de 8 jours à Rémy Demantes, propriétaire du musée du Cirque et de l'Illusion de Dampierre-en-Burly, affichera 200 kg sur la balance.Vendredi, le jeune fauve a été amené pour la deuxième fois de sa courte vie chez le vétérinaire. La première fois, on lui a posé une puce ; la semaine dernière, c'était pour des vaccins.


Un biberon toutes les trois heures
Car Tina a droit aux mêmes vaccinations que d'autres félins plus communs dans les cliniques vétérinaires, les chats. « C'est un vaccin pour chat, tout simplement », résume Olivier Camus, l'un des vétérinaires de la clinique des Portes de Sologne, à Gien. « Elle a bien grossi, depuis la dernière fois. Ce sont des animaux qui ont une croissance très rapide quand ils commencent à manger de la viande. »
Pendant des semaines, c'est Rémy Demantes, grand amoureux des fauves, qui est devenu la maman de substitution de Tina, allant jusqu'à lui installer un lit de bébé dans sa propre chambre. « C'est comme un nourrisson, c'est un biberon toutes les trois heures », explique celui qui vit entouré de huit fauves, tigres et lions.
C'est un dompteur travaillant avec le parc du Puy-du-Fou qui a contacté Rémy Demantes pour lui demander de se charger du lionceau, dont la mère n'avait plus de lait. Une mission qu'il a acceptée avec bonheur, une nouvelle fois.
« Jusqu'à un an et demi, il faut vraiment garder le contact avec les jeunes tigres ou lions, pour qu'ils restent habitués à l'homme. Si je ne faisais pas ça, je ne pourrais plus jamais entrer dans leur cage. Là, Tina a 2 mois, et elle n'est pas dangereuse pour l'être humain. Si elle était élevée par sa mère, elle le serait », reconnaît Rémy Demantes, intarissable sur les fauves.
Son expérience, il la partagera d'ailleurs tout cet été dans son musée, pendant les vacances, du 8 juillet au 3 septembre : il présentera Tina au public tous les jours, à 15 heures et 17 heures. Une petite lionne qui d'ici là devrait encore avoir bien grandi.
Contact. Musée du Cirque et de l'Illusion de Dampierre-en-Burly, ouvert tous les jours de 10 heures à 18 heures. Tél. : 02.38.35.67.50.