vendredi 16 juin 2017

Les étoiles de la Piste sont en deuil … les maux finissent par nous priver de nos mots !


Roger - Mireille - Christophe

On se demande vraiment parfois où est Dieu (quel qu’il soit) pour faire que de tels événements puissent se produire au sein d’une même famille en si peu de temps !

Mireille était une battante qui vivait le cirque à chaque seconde, toujours dans le partage avec les autres et particulièrement avec « son homme » Julo qui va devoir s’accrocher à tout ce qu’il peut pour survivre à cet accident et à ses terribles conséquences.

Quelle ironie du sort ! Mireille était partie pour soigner le grand cœur faible de son compagnon de route et c’est au retour que le sien à cesser de battre laissant les nôtres brisés par le chagrin.

Ma chère Mimi, nous étions souvent complices tous les deux quand il fallait combattre pour trouver le désormais précieux sésame qu’est devenu ce que nous appelons « le condé » … tu jouais souvent d’une malice qui n’appartenait qu’à toi pour faire valoir ton droit à perpétuer notre merveilleuse tradition de ville en ville !

Comment trouver les mots pour apporter un soutien à une famille détruite par le chagrin sinon d'essayer de te faire parler à tous ceux qui t’aiment au travers des lignes de ce poème :

« Laissez-moi partir
J'ai tellement de choses à faire et à voir !
Ne pleurez pas en pensant à moi !
Soyez reconnaissants pour les belles années
Pendant lesquelles je vous ai donné mon Amour !
Vous ne pouvez que deviner
Le bonheur que vous m'avez apporté !
Je vous remercie pour l'amour que chacun m'a démontré !

Maintenant, il est temps pour moi de voyager seule.
Pendant un court moment vous pouvez avoir de la peine.
La confiance vous apportera réconfort et consolation.
Nous ne serons séparés que pour quelques temps !

Laissez les souvenirs apaiser votre douleur !
Je ne suis pas loin et la vie continue !
Si vous en avez besoin, appelez-moi et je viendrai !
Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là,
Et si vous écoutez votre cœur, vous sentirez clairement
La douceur de l'amour que j'apporterai !

Quand il sera temps pour vous de partir,
Je serai là pour vous accueillir,
Absent de mon corps, présent avec Dieu !
N'allez pas sur ma tombe pour pleurer !

Je ne suis pas là, je ne dors pas !
Je suis les mille vents qui soufflent,
Je suis le scintillement des cristaux de neige,
Je suis la lumière qui traverse les champs de blé,
Je suis la douce pluie d'automne,
Je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin,
Je suis l'étoile qui brille dans la nuit ! »

Avec toutes mes condoléances à toute la famille.



Christophe IVANES


Mireille et Julo Falck - Salbris 2016

Je me joins à Christophe pour présenter mes plus sincères condoléances à la famille Falck - Christian Sudre