Principaux Evénements à venir !

Principaux Evénements à venir !
Principaux Evénements à venir ! (liste non exhaustive)

Offre Lion d'Or

mercredi 22 mars 2017

Presse : Avignon : les "sages" du cirque en faveur des animaux


Suite à la demande de l'association de défense des animaux Peta de faire interdire les cirques avec des animaux à Avignon, le conseil des sages du cirque classique français défend sa culture.   

Suite à la demande de l'association de protection des animaux Peta de faire interdire à Avignon les cirques utilisant des animaux dans leurs numéros, le CSCCF (conseil des sages du cirque classique français)  donne son point de vue et défend les cirques dits classiques. 
Le conseil des sages est "un organisme consultatif chargé d'une mission de conseil, fondé sur l'expérience de ses membres, concernant le cirque  traditionnel en France et compte une vingtaine de sages notamment :  Josette Cheval (ancienne maire adjointe de Rouen), Alain Frère (vice-président du conseil départemental des Alpes Maritimes chargé des affaires culturelles et vice-président de la communauté urbaine Nice Côte d'Azur) ; Alain Gibelin (directeur des services actifs de la police nationale) ; Michel Louis (fondateur et directeur du Zoo d'Amnéville) et Kevin Terranova (étudiant Master 2 école de commerce)" explique son porte-parole. 

Ne pas "empêcher les cirques de travailler"

Le conseil des sages du cirque précise les raisons pour lesquelles, "il ne revient pas à la mairie d'Avignon de prendre un tel arrêté (interdisant les cirques avec des animaux). Il rappelle les propos tenus par  Xavier Cadoret, chargé de la question cirque au sein de l'association des maires de France : "Tant qu'ils respectent les règles, et notamment celles qui concernent les animaux, nous n'avons pas, nous maires, à empêcher les cirques de travailler". 

"Le cirque classique  fait partie de la culture européenne"

"D'autre part, en 2005" poursuit le porte parole du conseil des sages, "le parlement européen a reconnu que le cirque classique, avec des représentations d'animaux, fait partie de la culture européenne". Les défenseurs du cirque classique précise que "le cirque traditionnel représente 14 millions de spectateurs par an contre 1 million pour le cirque dit moderne autrement dit sans animaux" et que sur la question de l'entrainement des animaux, "on parle aujourd'hui d'éducateurs d'animaux, exactement comme les éducateurs canins. Leurs méthodes n'ont rien à voir avec les dompteurs d'autrefois".

Une activité très encadrée

Les sages rappellent que "le cirque, une activité très encadré : l'arrêté du 18 mars 2011 régie les conditions de détention des animaux au cirque. Les règles sont extrêmement strictes". 
D'autre part, "pour présenter et détenir un animal sauvage le dresseur doit avoir un certificat de capacité, un permis obligatoire pour pouvoir présenter et détenir des animaux sauvages.  Ce certificat de capacité est délivré par le préfet ainsi que le ministre de l'environnement qui fixe les diplômes ou les conditions d'expériences professionnelles exigées" explique le CSCCF.

Source : Midi Libre - Info : Kevin Terranova