Principaux Evénements à venir !

Principaux Evénements à venir !
Principaux Evénements à venir ! (liste non exhaustive)

dimanche 8 janvier 2017

Chartys, l'artiste niortais qui rentrait dans une valise

Ou en position de la grenouille au château Salbart.
Décédé dans l’anonymat il y a un mois, Camille Chartier a fait une longue carrière internationale de contorsionniste. Son ami de scène Onelli s’en souvient.
Quarante ans de carrière à se plier en quatre dans 23 pays, chez Medrano, sur le paquebot France, dans les tournées Paquet, pour les premières parties des spectacles d'Annie Cordy ou de Claude François. Et puis cette incroyable contorsion dans cette valise pour faire la publicité d'Air France… Ainsi se « résume » l'étonnante carrière de Camille Chartier, dont le nom d'artiste était Chartys, ce Niortais qui est décédé dans l'anonymat le plus complet le 7 décembre dernier. Et que nous sommes sans doute nombreux à avoir croisé, rue Saint-André où il logeait, ou du côté des halles et du CAC où il allait discrètement se promener et boire son café.
" Jusqu'à plus de soixante ans il faisait encore la grenouille "
C'est un véritable athlète que Lionel Mounier, Onelli sur scène, fildefériste en retraite et créateur de la troupe des « Bateleurs et saltimbanques du Poitou » se souvient avoir découvert quand il était enfant : « Fils de cheminot, j'habitais le quartier de la gare et je fréquentais le gymnase des cheminots. Camille Chartier s'y entraînait. Il avait des muscles impressionnants, et dès ce moment-là avait monté un numéro de mains à mains avec deux copains. Un peu plus tard, il faisait partie comme moi des élèves de Pierre Martin au Cirque sans chapiteau des Jeunes Niortais. Il y racontait ses premiers contrats professionnels et me faisait rêver… » 
Quelques années plus tard, à l'hiver 1961, Onelli et Chartys se retrouvaient… sur le même programme du cirque d'hiver Medrano à Paris. Ils sont devenus amis et ne sont jamais perdus de vue : « Il m'envoyait des cartes postales de ses tournées, au Congo, en Chine ou en Amérique ; avec le cirque Deyong, le cirque National, au Petit Balcon », se souvient Lionel Mounier. « Et puis il fit de belles rencontres, dont celle de Giono avec qui il échangea longuement à Manosque. Le numéro à la Buster Keaton qu'il décrit dans son roman, très exactement à la page 28, ressemble trait pour trait à celui de Chartys. » Pour autant, cette rencontre étant postérieure à la publication du roman, Chartys n'est pas Bobi…
L'âge avançant, c'est au sein de la troupe de Lionel Mounier qu'il a poursuivi sa carrière, durant 14 années très exactement. Le saltimbanque y a tenu la position de la grenouille jusqu'à plus de 60 ans, faisait aussi des numéros de poupées inspirées du cirque russe.
« Pas un seul Niortais à son enterrement, il me fait penser à Mozart », déplore aujourd'hui encore Onelli pour son ami Chartys. Subsiste dans son garage de la rue Saint-André la soucoupe volante que l'artiste avait construite pour en sortir dans la fameuse position de la grenouille. « Nous parlions de temps à autre de notre vieillesse avec Chartys, confie Onelli. Et comme Woody Allen, nous nous consolions en pensant avec humour qu'elle ne durerait jamais longtemps. C'est sous les applaudissements que je salue l'artiste ! »

Philippe Micard - la nouvelle république